L'arme nucléaire ?

Toute matière est composée de particules infinitésimales appelées atomes qui mesurent un cent millionième de centimètre. Au cœur de chaque atome, des protons et des neutrons sont liés par des mésons forment le noyau. Quand un noyau se casse et se reforme, des particules s'en échappent à la vitesse de la lumière produisant de grandes quantités d'énergie.
Les armes nucléaires utilisent cette puissance formidable des atomes. Un simple gramme de matière transformée en énergie est à l'origine des catastrophes d'Hiroshima et de Nagasaki.

___________________________
Les bombes A et les bombes H

Les bombes nucléaires se présentent sous différentes formes : les bombes A, les bombes H ou à hydrogène et les bombes à neutrons.
Il y a deux types de bombes A : les bombes à uranium qui sont du type de celles d'Hiroshima et les bombes à plutonium du type de celle de Nagasaki.

  Hiroshima Nagasaki
Date/heure
de l'explosion
6 août 1945
8 heures 15 mn
9 août 1945
11 heures 02 mn
Type de bombe Uranium Plutonium
Nom donné aux bombes par les USA Little boy (petit garçon) Fat man (gros bonhomme)
Puissances 15 kilotonnes 22 Kt
Population environ 450,000 habitants environ 270,000 habitants
Nombre de morts jusqu'en décembre 1945 140 mille ± 10000 70 mille ± 10000
Nombre de morts jusqu'en octobre 1950 environ 200 mille Environ 140 mille

Tableau 1 : Les bombes atomiques lancées sur Hiroshima et Nagasaki.
Source : La guerre nucléaire et la terre par le Pr. ANZAI Ikuro


Sachant qu'un gramme du TNT ordinaire utilisé pour la dynamite donne une énergie d'une kilocalorie, un gramme d'uranium soumis à la fission nucléaire produit deux millions de kilo calories. Une bombe à uranium contient à peu près dix kilos de ce matériau, ce qui équivaut à 20 mille tonnes de TNT. Ceci se traduit, pour des bombes de vingt kilotonnes, par une puissance de destruction jamais atteinte auparavant.

Les températures et pressions élevées engendrées par une bombe atomique peuvent être utilisées pour la fusion de l'hydrogène lourd dans la bombe H. La puissance d'une bombe à hydrogène est à peu près mille fois plus grande que celle d'une bombe A. On a appelé mégatonne la nouvelle unité représentant mille kilotonnes d'équivalent TNT.
La bombe H américaine testée sur l'atoll de Bikini en 1954 avait 17 mégatonnes de puissance explosive. Une seule bombe H a une capacité destructive six fois plus grande que toutes les bombes "classiques" larguées durant la seconde guerre mondiale.


____________________________________________
Destructions et radiations des bombes atomiques

Les bombes "A"

" En un instant une bombe atomique a réduit Hiroshima et Nagasaki en des villes dévastées par la mort. Il y avait des tas et des tas de cadavres partout où l'œil se posait. La peau des victimes était brûlée au rouge et cloquait. Il y avait des corps dont les yeux et les intestins étaient sortis. Il y avait des trains complets de corps carbonisés, il y avait des files de gens errant désespérément, les cheveux tout hérissés sur la tête et la peau pelée, pendant en lambeaux, sur tout le corps.
Des victimes furent brûlées vives, prisonnières des décombres. Cette vision abominable était tellement inhumaine, apocalyptique, qu'elle en dépassait l'entendement".

Extrait des "Exigences fondamentales des victimes de la Bombe atomique", Confédération japonaise des victimes des bombes A et H (HIDANKYO).

De toute l'énergie produite par une bombe atomique, 50% alimentent le souffle de l'explosion, 35% le rayonnement thermique et les 15 % restant se transforment en radiations nucléaires.
Chacune de ces formes d'énergie provoque des dommages d'une violence inouïe à tout ce qui existe sur terre.

1) Rayonnement thermique

Au moment où la bombe à uranium explose, apparaît une boule de feu dont la température s'élève à plusieurs millions de degrés centigrades. Une seconde plus tard son diamètre atteint 300 mètres et à sa surface, la température rejoint celle du soleil : 5 000 degrés. Sous une telle boule de feu, les tuiles des toitures fondent (la Terre cuite des tuiles fond, se vitrifie) et toutes formes de vie humaine, animale et végétales disparaissent instantanément. La peau même de personnes très éloignées de l'explosion est brûlée et les maisons s'enflamment comme des torches à l'approche d'une allumette.

2) L'onde de choc

Une explosion soudaine crée une onde de choc d'une pression s'élevant à des dizaines de milliers de fois la pression atmosphérique. Les ondes de choc créent d'énormes souffles qui dévastent tout ce qui se trouve sur leur chemin.
A une distance de 1,3 Km de l'épicentre, la vitesse du vent atteint 120 mètres par secondes, une puissance 9 fois plus grande que celle d'un typhon ou d'un ouragan. Non seulement les gens et les maisons sont balayés par ce souffle mais les structures en béton renforcé plient aussi.

3) La radioactivité et ses dommages : Effet nucléaire spécifique

Alpha, bêta, neutrons, et rayons X sont les rayonnements les plus connus de la radioactivité. Aucun de ces rayonnements n'est visible ou détectable à l'odorat ou au goût. La radioactivité existe dans la nature et l'exposition à de grandes doses de radioactivité détruit les organes et les tissus des hommes et des animaux, ou affecte leur cycle de croissance naturelle. Certains types de matières sont radioactifs ce qui signifie qu'ils peuvent émettre des radiations.


Le "Rad" est l'unité utilisée pour mesurer l'intensité de la radioactivité. La moitié des victimes exposées à 400 rads meurent. La plupart de celles recevant environ 700 rads, sont condamnées à mourir en moins d'un mois. Les personnes directement exposées à de grandes quantités de radiations des bombes atomiques meurent dans des souffrances d'écorchées vifs. Leur état de santé se dégrade rapidement : pertes soudaine de toutes leurs forces, diarrhées, fièvres, chutes de cheveux, vomissements sévères et septicémies. Leur mort n'est que la fin de leurs tourments.

Le sable et la terre restent contaminés très longtemps par ces radiations. Les poussières projetées dans l'atmosphère par l'explosion, contiennent de grandes charges de radiations qui plus tard retombent sur les êtres humains et sur toute autre forme de vie. Ce sont les "cendres mortelles" (retombées radioactives) et la "pluie noire".
Tôt où tard les survivants des radiations nocives vont peu à peu se sentir fatigués et perdre de façon manifeste leurs cheveux. D'autres symptômes surviennent comme des saignements du palais ou des taches cramoisies sur la peau. Des brûlures graves se transforment en "chéloïdes". Et finalement la cataracte de la bombe atomique, la leucémie et d'autres formes de cancer apparaissent. Les victimes souffrent de ces maladies jusqu'à leur mort quelques mois ou années plus tard.

Les radiations attaquent particulièrement les cellules et les tissus jeunes. Les armes nucléaires qui tourmentent les enfants jusqu'à provoquer leur mort prématurée sont vraiment des armes de génocide.

Quelques données relatives aux arsenaux nucléaires

PAYS
Nbre. de têtes nucléaires stockées :
(démantelées)
Production totale depuis 1945
Nbre d'essais connus
USA
10500
(6200)
70000
(1945-1992)
942
ex URSS
15000
(17000)
55000
(1949-1992)
715
Royaume Uni
200
835
(1952-1992)
44
France
525
1110
(1960-1992)
210
Chine
435
600
(1964-1992)
38
TOTAL
26660
(23200)
127545
1949

Tableau 2 : Armes et essais nucléaires dans le monde.
Source : USA Bulletin of atomic Scientists – Décembre 1993

Depuis cette date, le nombre d'armes atomiques a diminué, mais de nouveaux pays comme l'Inde et Pakistan ont accédé à cette technologie.
Le nombre des essais est d'une grande importance pour chacun de nous car ils ont éparpillé des isotopes radioactifs sur des régions immenses de notre planète.

__________________________________________
Pourquoi les bombes ont-elles été fabriquées ?

Le 16 juillet 1945, l'Amérique a fait exploser une première bombe nucléaire ultra-secrète à Alamogordo au Nouveau Mexique. Le télégramme rapportant le succès de l'opération fut transmis par message codé spécial au Président des USA, H. Truman qui participait alors aux discussions précédant les accords de Potsdam. Ce message très spécial disait : "le bébé est né".
C'est en 1938 que les scientifiques allemands ont découvert la fission nucléaire de l'uranium. L'année suivante, des chercheurs allemands qui demandaient l'asile politique pour fuir le nazisme de Hitler, se retrouvaient ensemble aux Etats-Unis. Parmi eux, le physicien Albert Einstein. Ils envoyèrent une lettre au Président Roosevelt lui conseillant de développer les recherches pour la Bombe atomique. Ils redoutaient les conséquences d'une fabrication et d'une utilisation par les Nazis. Le projet ultra secret appelé "Manhattan" commença en 1942 dans le but de produire la bombe atomique.

____________________________________________
Les bombardements de Hiroshima et de Nagasaki

L'Allemagne nazie capitula en mai 1945. La capitulation du Japon, l'allié de l'Allemagne était proche. L'Union Soviétique projetait de lui déclarer la guerre le 8 août. Les Etats-Unis voulaient remporter une grande victoire avant l'entrée prévue de l'URSS dans la bataille du Pacifique. Les Etats-Unis avaient en vue la nouvelle répartition des forces internationales après la guerre. Ainsi les dates pour les bombardements ont été fixées respectivement aux 6 et 9 août. Ils ont choisi avec soin une ville ayant une population dense épargnée par les bombardements aériens classiques jusqu'à ce jour fatal afin de tester la puissance de destruction spécifique d'une bombe atomique. Et le minutage était prévu également avec une précision diabolique : l'état-major américain avait choisi le moment où la plupart des gens sortaient de chez eux pour se rendre au travail ou se trouvaient en plein déplacement.

_________________________
L'horreur de l'âge nucléaire

La guerre sans fin

C'est en août 1949 que l'Union Soviétique parvint à produire sa propre bombe atomique. Effrayés par cette nouvelle, les Etats-Unis développèrent la Bombe H testée avec succès sur les îles Marshall en 1952.
L'année suivante les Soviétiques mettaient également au point la bombe H. L'Angleterre, la France, la Chine et l'Inde se sont mises aussi à fabriquer ces engins atomiques. Depuis de nombreux essais nucléaires se sont répétés et le monde est entré dans une nouvelle ère de la course aux armements.

En 1983, le Docteur Carl Sagan, physicien et astronome américain, avertit qu'une explosion de 0,5 % de l'ensemble des bombes nucléaires existant dans le monde (soit 100 mégatonnes) aurait de graves conséquences. Les nuages, les fumées et la suie contaminées recouvriraient la terre entière jusqu'à provoquer des conditions météorologiques anormales. Cela empêcherait la croissance des récoltes et plus de 2,5 milliards de personnes mourraient affamées. Voilà le scénario de "l'hiver nucléaire".


"HIBAKUSHA" DU MONDE
(Hibakusha : personne irradiée – mot japonais)

PAYS
Nbre d'Hibakusha
Survivants Hiroshima/Nagasaki
ex URSS
2 486
940 7
USA
885 000
1 000
Japon
356 488
356 488
Inde
52 800
Corée du sud
20 000 (reconnus)
20 000 (reconnus)
Royaume Uni
17 000
19
Australie
15 000
24
Chine
2 206 (reconnus)
Corée du nord
2 000 (reconnus)
2 000 (reconnus)
Canada
1 000
20
Nouvelle
Zélande
585
Iles Marshall
500 (reconnus)
Polynésie
Française
Non communiqué
France
366

Tableau 3 :" Hibakusha dans le monde" publié par Kohdansha 1991. Les survivants étrangers présents à Hiroshima et à Nagasaki étaient prisonniers de guerre.


Le tableau ci-dessus montre le nombre et la répartition des "Hibakusha" – un terme japonais signifiant une personne exposée aux radiations – dans le monde. Etonnamment, il y a nettement plus d'Hibakusha en ex-Union Soviétique et aux Etats-Unis où sont fabriquées de nombreuses bombes atomiques qu'au Japon, la seule nation qui ait été bombardée.
En développant leurs armements nucléaires, ces puissances commençaient d'abord par tromper leurs propres peuples, le processus de production étant dissimulé sous les voiles épais du secret militaire. Les soldats américains qui avaient stationné au Nevada pendant les essais nucléaires, n'étaient pas avertis des effets nocifs des radiations. En ex-Union soviétique, comme aux Etats-Unis, les personnes vivant dans les zones d'essais, ne recevaient pratiquement aucune information, surtout sur les horreurs des radiations.

En décembre 1993, le gouvernement américain annonçait qu'il y avait eu secrètement 204 essais de bombes nucléaires souterrains et d'autres tests secrets exposant au plutonium près de 6000 citoyens américains.

Il n'y a pas de gagnant dans une guerre nucléaire. L'unique moyen de venir à bout des armes nucléaires, consiste à arrêter leur production et à démanteler celles qui existent.

_______________________________________________
Une voie pour l'abolition des armes nucléaires

Comment arrêter les guerres atomiques et abolir les armes nucléaires

En 1950, Frédéric Joliot-Curie, le célèbre scientifique français, prix Nobel de physique, proposait avec l'Appel de Stockholm, l'interdiction de tout armement atomique. Plus d'un demi milliard de personnes dans le monde ont soutenu cet Appel ce qui contraignit les Etats-Unis à ne pas utiliser la bombe A pendant la guerre de Corée. Par ailleurs les Etats-Unis envisagèrent plus de 21 fois le recours aux armes nucléaires. A chaque fois ils furent stoppés par des millions de voix s'élevant dans le monde entier qui exigeaient : " Plus jamais Hiroshima ni Nagasaki, pas d'autres Hibakusha ! ". Des campagnes pour la paix dont celles menées par les survivants d' Hiroshima et de Nagasaki, appelaient à l'abolition immédiate des armes nucléaires.

De plus en plus de voix de plus en plus fortes intervenant contre les ogives nucléaires, l'ex-Union Soviétique et les Etats-Unis signèrent en 1987 un traité appelant à une abolition totale des missiles de moyenne portée, et à la diminution de l'armement nucléaire pour obtenir d'ici à 2003 la réduction au tiers de la quantité actuelle. Malgré la signature de ce traité, le monde conservera encore des armes nucléaires, équivalant à 100 000 ou 150 000 fois la bombe d'Hiroshima.

Au Japon des mouvements opposés aux armes nucléaires proposent de signer un traité international pour l'interdiction totale des armes nucléaires. D'abord en Antarctique dès 1959, s'engagèrent des traités internationaux appelant à la dénucléarisation de certaines régions et océans de la planète. Cela donna ensuite le Traité de Tlatelolco en Amérique du sud et celui de Rarotonga dans le pacifique sud. Au Japon, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, un nombre de en plus important de conseils municipaux se déclarent zones dénucléarisées à la demande des citoyens.

L'assemblée générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fut interpellée sur la contradiction existant entre l'inhumanité des armes nucléaires et les termes de la loi internationale. Certains articles existent déjà pour condamner l'utilisation d'armes génocides comme les armes chimiques et bactériologiques et aucun n'existe en matière nucléaire. Décision alors a été prise que la cour internationale de justice des Nations Unies, débatte sur la légalité de l'utilisation des armes nucléaires au regard des droits de l'Homme notamment.
La cour a rendu son jugement très favorable à l'élimination des armes nucléaires le 8 juillet 1996.

Ces mouvements internationaux et les décisions positives des institutions internationales sont soutenus par les voix et par les initiatives de chacun d'entre nous qui désirons créer un monde sans arme nucléaire. Vous pouvez aussi avoir un rôle actif dans ce but.

_____
Agir ?

Demandez-vous : "Qu'est-ce que je peux faire pour prévenir l'horreur d'une guerre nucléaire ?" Depuis la fin des années 90, des tendances et menaces nouvelles apparaissent avec la miniaturisation des bombes atomiques en vue d'une utilisation sur des champs de bataille précis.
Le recours à des munitions contenant de l'uranium appauvri augmente la contamination de l'environnement. Ces évolutions sont porteuses de prolifération.

En France, des victimes des essais nucléaires organisent leur défense.

A l'échelle mondiale une grande campagne est lancée en 2003 par les maires d'Hiroshima et de Nagasaki pour sauver le TNP (Traité de non prolifération des armes nucléaires) signé par 188 pays dont la France. Son texte peut être étudié en classe.

La question des armes nucléaires n'a pas cessé de tourmenter le monde depuis 1945, de poser le terrifiant problème de " l'hypothèse de l'extermination possible de l'homme par l'homme". Ce pouvoir d'une violence sans précédent engendre de nombreuses conséquences négatives pour la société humaine, notamment dans le domaine de la santé.

C'est pourquoi l'Institut Hiroshima Nagasaki s'est donné pour mission d'informer les citoyens du monde et de les inviter à prendre résolument leur destin en main en contribuant, chacun à sa manière, à l'émergence d'une * "Culture de la paix".

* Pour en savoir plus, se reporter au "DOCUMENTS-dossier-Les huit clefs de la culture de la paix", formalisée par l'UNESCO".