Naissance d'un Dessin Animé

Savez-vous que les enfants français de sept ans passent en moyenne 1000 heures par an devant la télévision, contre 800 heures en classe ? Ils regardent évidemment de nombreux dessins animés dont 80 % proviennent du Japon. Donc l'influence des dessins animés japonais est importante. Ils sont malheureusement trop souvent d'une violence inouïe et de qualité médiocre. Certains pays les interdisent parfois. Pourtant le Japon produit aussi de merveilleux dessins animés que les télévisions occidentales ne diffusent pas car elles recherchent les productions bon marché.
Pour montrer que d'autres solutions sont possibles, j'ai fait appel à des amis japonais pour produire un bon dessin animé, éducatif et pas ennuyeux du tout. Nous voulons le diffuser à tous les enfants du monde. Il est toujours difficile de traiter un sujet grave comme les bombardements atomiques (c'est notre choix en l'occurrence), sans traumatiser les enfants mais au contraire en leur apprenant à voire la réalité pour y puiser force morale, courage, espoir.
Ce projet audacieux a finalement vu le jour grâce aux milliers de personnes qui ont partagé nos rêves.
Son titre : "L'oiseau bonheur".
Je vous remercie de le regarder attentivement et de transmettre notre message "pour un monde meilleur" à tous vos amis.

Miho CIBOT-SHIMMA
Présidente de l'Institut Hiroshima – Nagasaki (France)


L'Oiseau Bonheur existe en trois formats (35 / 16 mm /Vidéo) pour les versions japonaise (Titre : "Tsuru ni notté") et Française, et en vidéo VHS – Pal, Secam, NTSC – pour la version anglaise (Titre anglais : On a paper crane").

L'Institut Hiroshima Nagasaki (I.H.N.) a déjà publié "Little Boy, récit des jours d'Hiroshima", éditions Quintette, et "Messages pour la planète bleue" éditions Syros. ''J'avais six ans à Hiroshima (février 1995) aux éditions du Cherche Midi.